Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 22:44
Parce qu 'il fallait bien équilibrer les choses :)
ARTICLE ORIGINAL sur: http://desencyclopedie.wikia.com/wiki/Th%C3%A9...

**Domaine de définition

*La princesse

La princesse dans le sens théorique du terme représente la femme en manque d'amour ou d'affection. Plus généralement appellée la fille naïve ou seule. On peut aisément la décrire par "La fille qui veut se faire sauter par un mec bien, mais qui ne sait malheureusement pas reconnaître le bien du mal.", dernier point qui nous intéresse d'ailleurs puisque c'est ce qui donne naissance au contexte du théorème.

Attention La princesse ne représente pas une fille mignonne (bien qu'elle puisse l'être) et en aucun cas la fille d'un roi. Le mot "princesse" sous-entend plutôt fille naïve, ou encore mieux, dans l'expectative.

*Le connard

Le connard, le vrai, celui qui nous intéresse, sera ici juste décrit comme étant un homme ne convenant pas à la sus-citée princesse, mais qui par tous les moyens cherchera à la "tringler" ou encore tout simplement à lui faire l'amour de façon bestiale sans sentiment aucun envers elle.

À noter que le connard est souvent bien habillé, et est capable de répondre à tout, même s'il a tort, car il faut savoir que même si parfois le tort tue, eh bien le connard n'a jamais tort. Même si parfois, il est bien tort-du !

*Le type bien

Le type bien est souvent celui qui s'en cache le mieux. On le repère par son air dépressif, ressemblant vaguement à celui du Colley. Il est souvent habillé de façon banale, se comporte correctement, ne se fait pas remarquer. On peut lui faire confiance et il nous fait confiance de façon tout à fait transparente et agréable, c'est pourquoi on ne se rend jamais compte qu'on à un type bien en face de nous.

Le type bien ne fait jamais de mal, il a toujours trop peur d'en faire, d'ailleurs il ne fait jamais rien car il a toujours trop peur de tout casser.

*Procédé

Le théorème se base sur une procédure simple, qui s'applique, quel que soit le contexte, comme ceci (le temps est une notion complètement indéfinie ici, même s'il s'avère que dans la pratique, l'ensemble de la procédure prend rarement plus d'une semaine, pour les cas les plus longs, on utilisera plutôt le théorème dit du "tu t'es bien baisée conasse" ou pis encore, celui du "mariage&quot:)

A SUIVRE ...
Partager cet article
Repost0

commentaires